"D'après deux députés japonais de centre gauche, l'opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima, touchée par le tsunami de mars 2011, savait que de l'eau contaminée se répandait dans les sols deux mois après la catastrophe mais a volontairement négligé la question de crainte d'engager des dépenses qui auraient affecté son image sur les marchés financiers."

Les putains de marchés financiers qui passent avant l'interêt général… #BURN  

Retour à l'accueil